MUSÉE D'ART MODERNE ET CONTEMPORAIN DE SAINT-ÉTIENNE MÉTROPOLE / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // LOIRE

Jean-Michel Othoniel, Face à l'obscurité

du 26 mai au 16 septembre 2018

Vernissage : le 25 mai 2018 à 18h30

Commissaire d'exposition : Martine Dancer, conservateur en chef au Musée d'art moderne de Saint-Etienne Métropole, directrice de la programmation du 30e anniversaire

Horaires : tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h. Ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires de la zone A. Fermetures exceptionnelles : 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août, 1er novembre et 25 décembre.

Entrée payante : tarif plein : 6€ / tarif réduit : 4,5€ / gratuité

Structure : Musée d'art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole

Site internet du MAMC
Site internet de Jean-Michel Othoniel

Plongez dans la grande salle centrale ! Pour fêter ses 30 ans le MAMC donne carte blanche à Jean-Michel Othoniel pour sa troisième exposition personnelle au sein de ce Musée auquel il est profondément attaché.

L’artiste, né à Saint-Étienne en 1964, dévoile des œuvres liées aux composantes de sa ville natale. En effet, bien que connu du public pour ses installations et sculptures en perles de verre colorées, Jean-Michel Othoniel présente au MAMC des œuvres à la tonalité plus sombre en écho, entre autre, au passé minier de Saint-Étienne longtemps surnommée "ville noire". Elles témoignent de son regard inquiet sur le monde ; l’artiste nous questionne sur notre présence face aux changements de ce dernier.

Dans ce parcours autobiographique, les œuvres choisies sont représentatives du parcours artistique d’Othoniel : des premières œuvres photographiques aux recherches sur les matériaux le menant à la sculpture, jusqu’aux œuvres de dimensions architecturales constituées de modules de verre. Ainsi, placées aux 4 points cardinaux de la grande salle du Musée, œuvres anciennes et intimes dialoguent avec les dernières créations architecturées et telluriques.

La pièce maîtresse de l’exposition est cependant cette grande paroi de verre noir en forme de vague spécialement conçue pour l’occasion. L’installation (issue de la grande vague ébauchée en 2017 à Sète) se démultiplie et se transforme ici en un mur de briques noires menaçant. Othoniel rend hommage aux souvenirs des murs de sa ville, autrefois noircis par les poussières de charbon. Nous voilà physiquement confrontés à la sensation d’être consumés par l’obscurité, engloutis dans les reflets de cette matière noire, déferlante à la couleur de marée noire, de 6 mètres de haut sur 15 mètres de long... 
À découvrir absolument !

Jean-Michel Othoniel, The Big Wave (détail), 2017, Briques en verre indien noir, métal, Photo : Claire Dorn © ADAGP, Paris 2018