MUSÉE D’ART MODERNE ET CONTEMPORAIN DE SAINT-ÉTIENNE MÉTROPOLE / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // LOIRE

Pierre Buraglio, Bas voltage / 1960-2019

du 8 juin au 22 septembre 2019

Vernissage : le 7 juin 2019 à 18h en présence de l'artiste

Commissaire : Aurélie Voltz, Directrice générale du MAMC+

Horaires : tous les jours sauf le mardi 10h-18h. Ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires de la zone A. Fermetures exceptionnelles : 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août, 1er novembre et 25 décembre.

Entrée libre et gratuite

Structure : Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole

Site internet du MAMC
Site internet de Pierre Buraglio

Explorez les 60 ans de Carrière d'un artiste socialement engagé.

Le MAMC+ présente cet été la première rétrospective de Pierre Buraglio, rassemblant près de deux cents œuvres de 1960 à aujourd’hui. Elle dévoile le contexte artistique et social sur lequel l'artiste a fondé son travail, tout en revenant sur soixante années de carrière. Le parcours chronologique de l'exposition retrace les grandes étapes de la production de Pierre Buraglio.Pierre Buraglio débute sa carrière par de la peinture figurative qu'il délaisse progressivement au profit de collages, montages et agrafages. Les œuvres naissent de l'assemblage de chutes de toiles découpées, de rubans adhésifs ou de surfaces de couleurs que l'artiste récupère dans la rue ou dans les ateliers d'autres artistes. Il s'attache au matériau, à l'objet, à l'œuvre en train de se faire.

En 1968, Buraglio s'engage pour la lutte sociale et interrompt momentanément son activité artistique. Il aborde les grands évènements historiques du XXe siècle, à  travers son histoire personnelle. Il poursuit ensuite son interrogation sur les processus de fabrication et les constituants de la peinture et les étend aux objets de son quotidien (portières de 2CV, pages de journaux caviardées). 
Le réemploi l'incite à puiser dans l'Histoire de l'art. En 1976, il réinterprète de grands maîtres de la peinture avec ses "Dessins d'après...". Giotto, Rodin ou encore Matisse, lui inspirent par la suite plusieurs séries.

La thématique de la figure et du paysage entre en scène dans les années 1990. L'artiste laisse de côté ses recherches conceptuelles : il reprend ses pinceaux et confronte figuration et abstraction.

Le MAMC+ soutient l'œuvre de Pierre Buraglio depuis les années 1980 avec l'acquisition de pièces majeures. Il poursuit ainsi son engagement avec cette rétrospective inédite.

Pierre Buraglio, d'après la lithographie Station debout, 1996. Atelier F. Bordas. Courtesy galerie C. Putman. © ADAGP, Paris 2019