GALERIE FRANÇOISE BESSON / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // RHÔNE

Awena Cozannet, On marche sur la tête

du 28 novembre 2019 au 18 janvier 2020

Vernissage : le 28 novembre 2019 à 18h30

Horaires : du mercredi au samedi, de 14h30 à 19h, et tous les jours sur rendez-vous

Entrée libre et gratuite

Structure : Galerie Françoise Besson

Site internet de la Galerie Françoise Besson
Site internet d'Awena Cozannet

Exposition organisée en partenariat avec le Musée Château d'Annecy qui accueille l'artiste en résidence du 16 septembre au 13 décembre 2019, et en résonance avec la Biennale d'art contemporain de Lyon 2019

"Creuser le sol, chercher sous ses pieds. Faire face. Des fragments de béton affleurent de la matière compacte, charriés par un flux ondoyant. Morceaux de corps, mémoire millénaire, mouvements. On épuise les ressources. On est capable du pire. L’homme tire profit de tout ce qui existe. Jusqu’à usure. Jusqu’à épuisement. Son présent est absolu. Il pourrait aller au bout de son entreprise. Dépasser la frontière. Tirer profit de l’autre jusqu’à sa mort, son étouffement, sa noyade, son asphyxie, sa crise. On voudrait que le prix de l’existence augmente. On persiste.

Nous sommes des passants. Interroger les notions de frontière, de déplacement, de transmission, de geste et de posture. Commencer par envisager les singularités de ses paysages. Une identité se construit, se forge au fil du temps, des rencontres, des échanges : d’une relation à soi, aux autres, au monde. Regarder ce qui nous rassemble, et du point de vue de ces singularités - identité : ce qui nous ressemble, convergences et divergences avec pour objectif de s’accorder. Construire un paysage à échelle humaine, une installation de sculptures, une lecture abstraite, distanciée, symbolique du monde. Sangles, cordes, gilets de sauvetage, fragments de béton, la matière devient le sujet comme un langage du monde et de l’histoire des hommes."
Awena Cozannet, juin 2019

La démarche d’Awena Cozannet est de créer à partir des enjeux de contexte, de rencontres et de matières qu’elle transforme. Le corps est le matériau, l’origine. Le thème de cette exposition est au cœur de sa pratique aujourd’hui, nourri par une réflexion qui lui apparaît de plus en plus nécessaire, urgente.

© Awena Cozannetn, Démantèlement, 2017 -2018,  Sangles de portage cousues, tricot, métal, 120 x 100 x 150 cm