CENTRE D'ART DE FLAINE / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // HAUTE-SAVOIE

Chloé Devanne Langlais, L'horizon des évènements

du 20 décembre 2020 au 16 avril 2021

Horaires : du dimanche au vendredi, de 16h à 19h

Entrée libre et gratuite

Structure : Centre d'art de Flaine

Site internet du Centre d'art de Flaine
Site internet de Chloé Devanne Langlais

L'exposition  a été réalisé avec la précieuse participation de :
Félix Côte, conception du programme informatique et codage. Félix Côte est artiste plasticien basé à Grenoble, il travaille et intègre le numérique dans ses installations. Par son approche pluridisciplinaire, il souhaite ancrer les nouvelles technologies dans le monde matériel et attirer l’attention sur leurs impacts. Instagram : @flx.ct

Nathalie Clovis Monbaron, danseuse. Nathalie Clovis Monbaron est basée à Genève. Elle est danseuse, engagée dans des pratiques collaboratives, interdisciplinaires et polymorphes. Elle a cofondé en 2012 Starlope Prud. (Genève-Berlin), collectif d’expérimentation corporelle autour du genre (performances, vidéo, ateliers) et travaille actuellement avec la Cie ADM sur un projet de vidéo-danse sur la violence.

"Chloé Devanne Langlais sculpte pareillement la matière, que celle-ci soit électronique ou tangible. Ainsi elle tranche une séquence vidéo comme elle fend la mousse expansive, façonnant les substances par cuts sans transition, en taille directe.

Par l’intermédiaire d’un logiciel de montage de son cru, elle expérimente en ce moment les possibles interactions entre œuvres palpables et visions numériques. Le jeu avec ces bornes contrastées lui permet de multiplier les strates, et de les traverser par diagonale ou collision pour mieux régaler des fictions à l’infini. Le pixel prend de l’épaisseur.

Cette histoire de reliefs trouve aujourd’hui un écrin opportun pour se déployer, à Flaine, la station mythique ayant imposé sa brutalité sophistiquée en plein alpage. L’érosion et l’érection, le calcaire et le béton, la réserve et la saillie, ont modelé cet endroit unique où règne le minéral. Et que l’on écoute la légende séculaire d’un géant qui se serait reposé là en creusant de son poids la montagne, ou l’audace d’après-guerre fédérant les signatures prestigieuses au service d’un humanisme sportif, tout concorde au récit du gigantisme redessinant la géométrie du massif. L’artiste s’y glisse à son tour, nichant sa sensibilité sur cet oreiller savoyard pourtant réputé inaccessible.

Née puis instruite dans les Alpes, elle entretient une familiarité certaine avec ce paysage rocheux. C’est donc en terrain connu bien qu’extrême, avec un projet inédit intégralement conçu et produit sur place à l’occasion de la première résidence de sa carrière, qu’elle décide de frôler « L’horizon des événements », expression utilisée en astrophysique pour désigner les contours d’un trou noir au-delà desquels nous ne savons rien.

La plupart des conjectures affluent cependant vers une distorsion voire une inversion du temps et de l’espace. Ce trouble spatio-temporel enveloppant la genèse de toute chose, Chloé Devanne Langlais l’invite au cœur du complexe architectural visionnaire. Le socle du Big Bang se retrouverait ici-même, en une explosion originelle. Bam"
Joël Riff, décembre 2020