ÉCOLE SUPÉRIEURE D'ART ANNECY ALPES (ESAAA) / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // HAUTE-SAVOIE

ÉCOLE SUPÉRIEURE D'ART ANNECY ALPES (ESAAA)

52 bis, rue des Marquisats 74000 Annecy

Email : contact@esaaa.fr

Téléphone : 04 50 33 65 50

Ouvert les lundis de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h30, les mardis et mercredis de 8h45 à 12h30 et de 13h30 à 17h, et les jeudis et vendredis de 8h45 à 12h30 et de 13h30 à 16h 

Entrée libre et gratuite

Site internet de l'ESAAA
Page Facebook
Compte Twitter
Compte Instagram

L'École supérieure d'art Annecy Alpes (ESAAA) est membre de l'Association nationale des écoles supérieures d'art (ANdÉA), de l'association des écoles supérieures d’art et de design Auvergne-Rhône-Alpes (ADERA) et d'Altitudes - Réseau d'art contemporain en territoire alpin

Située sur le site des Marquisats, l’École Supérieure d’Art Annecy Alpes (ESAAA) dispense des enseignements conduisant aux diplômes DNA (niveau Licence, Bac+3) et DNSEP (niveau Master, Bac+5) en Art et en Design & Espace, ainsi qu’un diplôme d’école, le DSRA (niveau Doctorat, Bac+8). Sa classe préparatoire Art, Design et Scénographie donne aux étudiant∙e∙s les clefs pour bien s’orienter et pour réussir les concours d’entrée en école supérieure d’art.

L’ESAAA fait partie du réseau national des écoles supérieures d’art sous tutelle pédagogique du Ministère de la Culture. Elle se singularise par son attitude volontaire en ce qui concerne la recherche, par son travail sur l’espace, le paysage et l’aménagement du territoire.

Travaillant en réseau avec ses voisins (Le Brise Glace – Scène de musiques actuelles, IDEIS – Résidence des Marquisats…), l’ESAAA a imaginé un lieu de collaboration où les synergies à échelle locale et territoriale convergent, le projet des Marquisats ayant pour objectif de devenir une ressource créative pour la cité, par l’art et le design – plus d’informations sur https://www.esaaa.fr/marquisats/ .

L’ESAAA se positionne de façon radicale en ce qui concerne la dimension expérimentale de l'art. La recherche y tient donc une part très importante et se matérialise actuellement dans le programme de recherche « Effondrement des Alpes », qui questionne notre capacité d’adaptation et d’invention face au surchauffement climatique.