LA CHAPELLE DE LA VISITATION - ESPACE D'ART CONTEMPORAIN / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // HAUTE-SAVOIE

LA CHAPELLE DE LA VISITATION - ESPACE D'ART CONTEMPORAIN

25, rue des Granges 74200 Thonon-les-Bains

Email : culture@ville-thonon.fr

Téléphone : 04.50.70.69.49 / 04.50.26.25.13

Exposition : Entre deux (17.01-14.03.2020)

Ouvert de septembre à mars : du mardi au samedi (sauf jeudi) de 14h30 à 18h, d’avril à juin : du mardi au dimanche (sauf jeudi) de 14h30 à 18h et en Juillet et Août : du mardi au dimanche (sauf jeudi), de 15h à 18h30. Fermée les jours fériés, exceptés 14 juillet et 15 août

Entrée libre et gratuite

Site internet de La Chapelle de la Visitation

La Chapelle de la Visitation est soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Conseil départemental de Haute-Savoie.

La Chapelle de la Visitation est membre d'Altitudes - Réseau d'art contemporain en territoire alpin

La Chapelle - Espace d’art contemporain fait partie du Pôle culturel de la Visitation inauguré en septembre 2018. Cet ancien monastère en plein centre-ville de Thonon-les-Bains, est un équipement culturel incontournable. Il rassemble la médiathèque, l’école de musique et de danse ainsi que de nombreuses associations thononaises.

Le projet du pôle culturel de la Visitation a permis à la Chapelle d’affirmer son rôle de structure ressource au nord du département de la Haute-Savoie et d’ajouter une surface supplémentaire d’exposition de 100 mètres carré. L’agrandissement s’opère au niveau du chœur, le mur de droite ayant retrouvé son ouverture d’antan puisque c’est depuis cette salle que les sœurs de la Visitation suivaient l’office séparées du public. 

La programmation artistique 2019-2020, conçue par le commissaire d’exposition Philippe Piguet, est ponctuée de quatre expositions. Après Karine Rougier et Duncan Wylie à l’automne 2019 et Christophe Robe et Guillaume Talbi en hiver 2020, nous aurons le plaisir de présenter Marion Charlet et David Hockney au printemp, enfin Philippe Cognée à l’été.

Vue de l’exposition Karine Rougier – Duncan Wylie, 2019 © Annik Wetter