LE MAGASIN DES HORIZONS / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // ISÈRE

Marion Baruch, Mouvement perpétuel, essayer dire

du 29 octobre 2020 au 30 juin 2021

Commissaire d'exposition : Noah Stolz

Horaires : du mardi au vendredi, de 13h à 17h et les samedi et dimanche, de 14h à 19h. L'exposition est fermée temporairement du fait des restrictions sanitaires. 

Entrée payante : Prix libre

Structure : Le MAGASIN des horizons

Site internet du MAGASIN des horizons
Lien vers la visite virtuelle
Site internet de la Galerie Anne-Sarah Bénichou

Exposition organisée en partenariat avec le Kunstmuseum de Lucerne, Suisse

Deuxième étape d’un cycle d’expositions rétrospectives dédiées à l’oeuvre de Marion Baruch, le Magasin des horizons présente pour la première fois en France, sous le commissariat de Noah Stolz, une sélection de nouvelles installations de l’artiste autour de sculptures en tissu de différentes dimensions, réalisées avec des restes des ateliers de confection du prêt-à-porter. C'est de la plus grande de ces installations que l'exposition tire son nom. Imposante, de par sa taille, elle se matérialise entièrement de tissus, issus de déchets de l’industrie de la mode. Loin de se positionner, en tant qu'objet moralisateur, elle célèbre la vie des formes, la richesse de leur festival de répétitions et variations. Un événement essentiel portant la signature du Magasin à ne pas manquer !

Née en 1929 en Roumanie, Marion Baruch vit et travaille aujourd’hui à Gallarate (Italie). D’origine roumaine et juive, Marion Baruch est née à Timisoara, territoire auparavant hongrois. Dès sa plus jeune enfance, elle parle le hongrois et l’allemand à la maison, puis le roumain, langue imposée à l’école. Pendant la 2ème guerre mondiale, interdite de se rendre à l’école publique, elle a la possibilité d’étudier dans une école privée française. En 1950, elle immigre en Israël. Sa formation se déroule en 3 temps. Elle débute à Bucarest dans une académie écrasée sous les dogmes socialistes puis continue à Jerusalem, dans la Bezalel Academy, une école inspirée du Bauhaus dont le directeur est Mordecai Ardon. Exposant au Micra Studio de Tel Aviv, elle gagne une bourse d’études et repart pour l’Italie où elle fréquente l’Accademia di Belle Arti di Roma. Bien que sa formation initiale soit la peinture, elle ne mettra que peu d’années pour commencer à s’intéresser à toutes sortes d’expressions.

Marion Baruch, Endless Going Trying to Say, 2020, tissus, dimensions variables, Crédit photo : Noah Stolz, Courtesy l’artiste, les galeries Urs Meile, Anne-Sarah Bénichou