IN EXTENSO / AUVERGNE-RHÔNE-ALPES // PUY-DE-DÔME

Nicolas Lamas, Impermanence

du 27 février au 5 avril 2020

Vernissage : le 27 février 2020, de 18h30 à 21h30

Horaires : du mercredi au samedi, de 14h à 18h

Entrée libre et gratuite

Structure : In Extenso

Site internet d'In extenso
Site internet de Nicolas Lamas

In extenso a le plaisir de présenter Impermanence, la première exposition personnelle en France de Nicolas Lamas, artiste péruvien basé à Bruxelles. Sa nouvelle installation in situ propose une exploration sur la nature éphémère des produits de la société de consommation, créant un lien entre la sphère humaine et le monde naturel.

Des magasins IKEA aux marchés aux puces, en passant par les parcs de ferrailleurs, l’artiste suit la trajectoire de la vie d’un objet, de sa production à sa consommation, et l’extrait du flux perpétuel de la circulation en le transformant en artefact archéologique. 
Suivant ses intuitions, Nicolas Lamas collecte produits industriels et éléments organiques, qu’il choisit par leurs fonctions, leurs formes et leur précarité. Tels les fragments d’un corps démembré, ces objets sont manipulés et agencés dans des compositions inattendues. Comme un tableau de vanité éclaté dans les différents espaces d’In extenso, l’exposition présente un assemblage d’allégories, invitant le public à imaginer de nouvelles associations et interprétations. 

Nicolas Lamas (Lima, Pérou, 1980) vit et travaille à Bruxelles. On compte parmi ses expositions internationales récentes : « Permafrost », MO.CO. (Montpellier, 2020); « An exhibition with works by… », Witte de With (Rotterdam, 2020); « Archaeology of Darkness », Galerie Meessen De Clercq (Bruxelles, 2019); « Des attentions », Le Crédac (Ivry-sur-Seine, 2019); « Drowning in a Sea of Data », La Casa Encendida (Madrid, 2019); « Liminality », Sabot (Cluj – Napoca, 2018); « Becoming Animal », Tenderpixel (Londres, 2018); et « Todo objeto es un espacio temporal », Fondation Joan Miró (Barcelone, 2016).